"De vostre Reuerence tres-humbles et tres-affectionnez seruiteurs en Nostre Seigneur, "En la Residence de la Conception, a Ossossane, ce 28 Octobre. The imperilled Jesuits now took a singular, but certainly a very wise step. They gave one of those farewell feasts festins d'adieu which Huron custom enjoined on those about to die, whether in the course of Nature or by public execution.

Celui qui fait tout ce qui luy est possible, pour auancer vostre affaire, quoy qu'il ne la meine pas, & n'en puisse auoir le succez cõme vous l'esperez, ne doit point entendre de reprimãde; puis qu'il est plus digne de loüange que de blâme.

Like all the other French poets of his time, he laid some of his most charming verses at the feet of Mary Stuart, whose short stay in France he likened to the life of the flowers. "Les roses et les lis ne règnent qu'un printemps, Ansi vostre beauté seulment apparrue Quinze ou seize ans en France est soudain disparue."

"Je suis bien aise de me servir de cette occasion pour vous dire que j'ay este informe, non seulement de vostre zele et de vostre application pour vostre mission, et du progres qu'elle fait pour l'avancement de la religion avec les sauvages, mais encore de vos soins pour les maintenir dans le service de Sa Majeste et pour les encourager aux expeditions de guerre."

Being seated at the table, do not scratch yourself, and if you can help it, do not spit, cough, or blow your nose; should either be necessary do it adroitly, with least noise, turning the face aside. 91st. Ne prenez pas vostre repas en gourmand.

Chapter vii. 35. Vostre maintien soit d'homme moderément graue, posé, & attentif a ce qui se dit, afin de n'auoir pas

Void vostre galand! a moi pour recompence Vous pouvez faire une humble et douce reverence! Adieu, l'evenement trompe un peu mes souhaits; Mais tous les amoureux ne sont pas satisfaits." GRAND DUKE OF NOUMARIA, formerly LOUIS DE SOYECOURT, tormented beyond measure with the impertinences of life. COMTE DE CHATEAUROUX, cousin to the Grand Duchess, and complies with circumstance.

Chapter iv. 5. Aussi quiconque se donnera la peine de vous remonstrer de quelque façõ, en quelque lieu, & en quelque temps qu'il le fasse, qu'il soit écouté de vostre part auec beaucoup de ressentiment de bienueillance & de reconnoissance. Et apres cela, si vous vous sentez innocent, & qu'il vous semble

J'offre ces violettes, Ces lis & ces fleurettes, Et ces roses icy, Ces vermeillettes roses Sont freschement ecloses, Et ces oelliets aussi. De vostre doulce haleine, Eventez ceste plaine Eventez ce sejour; Ce pendant que j'ahanne A mon ble que je vanne A la chaleur du jour. *A graceful translation of this and some other poems of the Pleiad may be found in Ballads and Lyrics of old France, by Mr.

Pour moy, si Dieu me fait la grace d'aller au Ciel, ie prieray Dieu pour eux, pour les pauures Hurons, et n'oublieray pas Vostre Reuerence. "Apres tout, nous supplions V. R. et tous nos Peres de ne nous oublier en leurs saincts Sacrifices et prieres, afin qu'en la vie et apres la mort, il nous fasse misericorde; nous sommes tous en la vie et a l'Eternite,