Le soir, Fau arriva, déclarant que personne autre que lui ne veillerait Jacques. En conséquence de la décision du docteur, il avait bourré ses poches de dragées, de pralines et d'amandes fraîches; ne pouvant sauver Jacques, il voulait au moins adoucir ses derniers moments.

Son visage, large et carré, était diapré de toutes les fleurs de la couperose. Ses joues flambaient, son nez visait au charbon; son front même était couleur de pralines. Cette physionomie incandescente s'encadrait de cheveux d'un roux britannique férocement crépés, et qui ressemblaient plutôt

Il partit. Il était heureux, le matelot, il le semblait du moins, et il semblait plus gras; il avait surtout une joue énorme. Il avait doublé sa ration de pralines, parce qu'il en avait offert une

Enfin, je crois rêver quand le malpropre jeune homme m'annonce, d'une voix sourde, que j'ai gagné pour quatre sous de pralines. Je savourais encore les délicieuses sensations de mon succès, quand, vlin! vlan!... un tapage de tous les diable me fait jeter les yeux dans le fond de l'établissement.

SUZANNE. Pour ça, non, madame; elle n'a point voulu nommer personne parce qu'on le lui a défendu, qu'elle dit. MADAME DE ROSBOURG. Y a-t-il longtemps qu'elle a cette poupée? SUZANNE. Il y a trois jours, madame; elle dit qu'elle l'a rapportée de la ville le jour de l'orage. MADAME DE ROSBOURG. Merci, ma petite Suzanne; tu peux t'en aller; voici des pralines pour t'amuser en route.

T'a-t-elle dit qui lui avait donné cette poupée? Pour ça, non, madame; elle n'a point voulu nommer personne parce qu'on le lui a défendu, qu'elle dit. Y a-t-il longtemps qu'elle a cette poupée? Il y a trois jours, madame; elle dit qu'elle l'a rapportée de la ville le jour de l'orage. Merci, ma petite Suzanne; tu peux t'en aller; voici des pralines pour t'amuser en route

Mlle Cloque pria Dieu de l'assister, et elle trouva la force de se lever et de garder toute sa présence d'esprit lorsque la famille de Grenaille pénétra dans la pièce. Elle les regarda s'approcher, les uns derrière les autres, par la porte, entre les étagères de verre garnies de bocaux de pralinés ou de boîtes de sucre d'orge en piles. C'était la jeune juive qui venait d'abord, en toilette noire, un transparent sur les bras nus, d'une beauté

Simon était bon et pas fier, il tira une petite boîte et pria le cocher d'y fouiller en y fouillant lui-même; celui-ci accepta... Leurs goûts sympathisaient, car tous deux se glissèrent dans la bouche une pincée de tabac, et le matelot joyeux dit en frappant sur l'épaule de l'automédon: Dis donc, le phoque, tu aimes donc ça aussi, les pralines?... Et ils éclatèrent de rire.

Mes chers enfants, il n'est pas que vous ne connaissiez Susse et Giroux, ces grands entrepreneurs du bonheur de la jeunesse; on vous a conduits dans leurs splendides magasins, et l'on vous a dit, en vous ouvrant un crédit illimité: «Venez, prenez, choisissezAlors vous vous êtes arrêtés haletants, les yeux ouverts, la bouche béante, et vous avez eu un de ces moments d'extase que vous ne retrouverez jamais dans votre vie, même le jour vous serez nommés académiciens, députés ou pairs de France. Eh bien, il en fut ainsi que de vous de Fritz et de Marie, quand ils entrèrent dans le salon et qu'ils virent l'arbre de Noël qui semblait sortir de la grande table couverte d'une nappe blanche, et tout chargé, outre ses pommes d'or, de fleurs en sucre au lieu de fleurs naturelles, et de dragées et de pralines au lieu de fruits; le tout étincelant au feu de cent bougies cachées dans son feuillage, et qui le rendaient aussi éclatant que ces grands ifs d'illuminations que vous voyez les jours de fêtes publiques. A cet aspect, Fritz tenta plusieurs entrechats qu'il accomplit de manière

Les strophes suivantes se chantent sur l'air du Passant. Des bonbons. Ma sœur, les petits poupons Aiment beaucoup les bonbons; Remplissez-en donc bien vite, De Jésus la blanche main. A ce don, l'Enfant divin Par son regard vous invite. Les pralines du Carmel Qui charment le Roi du ciel, Ce sont tous vos sacrifices. Ma sœur, votre austérité, Votre grande pauvreté, De Jésus font les délices!