Et maintenant, dit René, appuyez vos lèvres sur les lèvres de la statuette en disant: «Marguerite, je t

Avait-elle menti? Les quelques mots prononces par la voix de femme, si douce dans son imperieuse sonorite, furent du reste les premiers et les derniers. Rene eut beau ecouter de toute son ame, ce fut en vain, elle ne parla plus. La force l'abandonnait peu a peu; le sommet de son crane etait une horrible brulure. Au bout de quelques pas il perdit le sentiment.

Cet homme s'appelle Rene de Kervoz. Celui-ci se prit a parcourir la chambre a grands pas. Lila le suivait d'un regard souriant. Il faut que je vous aime bien, dit-elle, comme si la pensee eut glisse a son insu hors de ses levres; il semble que chaque minute ecoulee me livre a vous plus completement. J'ai hate d'en finir avec ce qui n'est pas vous.

René était bègue. C'était

M. René Puaux, qui,

Silence! dit le président. Puis se retournant vers René: Cette figurine, continua-t-il, est-elle une figure d

Mes deux fils aînés ont pour père M. de Courcils, René seul doit la vie

À qui ai-je l'honneur de parler, demanda le capitaine visiblement touché de cette réponse, et que puis-je faire qui vous soit agréable? Je me nomme le baron René de Valef, répondit le cavalier. Pardon, monsieur le baron, interrompit le capitaine, mais je crois avoir, dans les guerres de Flandre, connu une famille de ce nom. C'est la mienne, monsieur, attendu que je suis Liégeois d'origine.

Toujours, toujours, toujours? grommela Catherine. Il faudra cependant combattre cela, René! continua-t- elle. René secoua la tête. Je l

Jean-Pierre se redressa, severe comme un juge. Comment savez-vous cela, monsieur de Kervoz? interrogea-t-il a son tour. Rene pleurait comme un enfant, sans repondre. Jean-Pierre repeta sa question d'un ton de sombre menace. J'ignore tout, balbutia Rene. Mais j'ai le coeur meurtri comme si quelqu'un m'eut dit: Elle est morte. Elle est morte! prononca Jean-Pierre comme un echo. Qui vous l'a dit?