Je ne voulais pour rien au monde laisser passer celle-ci; et, cette fois, je parlai trop vite, car je regrettai amèrement plus tard, de n'avoir pas attendu ses aveux. Je prononçai donc ma phrase, qui était préparée pour l'instant d'avant, mais qu'il n'allait plus maintenant. Je dis, sans un geste,

La baisant au front, je dis: Que la plupart des paroles que je prononçai soient dissoutes, mais les dernières, non. Soudain, je sentis naître et croître en moi une idée diabolique, évoquée sans nul doute par les mots spécieux, que j'avais antérieurement prononcés.

À ma vue, les trois dames se levèrent d'un air de surprise, tempéré cependant par cette politesse qui est l'attribut distinctif de la nation française. Aux premiers mots que je prononçai, on me prit pour une compatriote et une compagne d'infortune; je détrompai bientôt ces dames, et je leur dis que j'étais dans ma patrie, sur les terres même de mon mari, et que je m'estimerais fort heureuse de leur en faire les honneurs. Je les quittai ensuite pour aller parler

Madame d'Ervins passa près d'une heure sans prononcer une parole, m'écoutant quelquefois, et ne me répondant que par des pleurs; je crus que c'étoit le moment d'essayer encore de la détourner d'entrer au couvent: les premiers mots que je prononçai sur ce sujet lui rendirent tout

Ce fut après avoir pris lecture de cette lettre que M. de Flahaut essaya de me démontrer qu'il n'y avait pas d'autre voie de salut pour la France et l'Europe que le partage de la Belgique. Je me prononçai de la manière la plus forte contre cette idée

J'insère ici, dans leur ordre et sans en interrompre la série par les autres questions qui occupèrent les Chambres dans ce long intervalle, du 2 janvier au 28 juin 1833, les divers discours que je prononçai dans ces divers débats sur toutes les questions que souleva ce projet de loi.

Les premières paroles que je prononçai furent des paroles de remerciements et de gratitude pour mes deux compagnons. Ned et Conseil avaient prolongé mon existence pendant les dernières heures de cette longue agonie. Toute ma reconnaissance ne pouvait payer trop un tel dévouement.

Je prononçai cette dernière phrase presque involontairement, et involontairement aussi mes larmes se mirent

Il me montra du doigt une chaise, et comme je ne comprenais pas sa question, il l'expliqua, disant: Je me fais l'honneur de vous demander quel est celui de mes honorables amis ou clients qui vous envoie vers moi. Je prononçai le nom de la personne qui m'avait indiqué sa maison. Il prit aussitôt un petit carnet dont la tranche formait un escalier alphabétique, et l'ouvrit

À mon premierajoutai-je. Mais le ton avec lequel je prononçai ces mots fit sourire le capitaine.